Honggi,  Interviews,  Solo,  Traductions

[Interview] 09.10.15 – Lee Hongki : « Ma vie n’est pas un show pour les autres » par 10Asia

 

 

« J’essaie de faire tout ce que je veux faire » déclare Lee Hongki.
En regardant en arrière, c’est bien ce qu’il fait.
Parce qu’il aime être dans un groupe, il a fait du rock pendant 8 ans toujours en répétant le processus de « se battre, se réconcilier et revenir à la normal ».
Parce qu’il aime le nailart, il a publié un livre sur ce sujet.
L’année dernière, il a lancé une marque à son nom.
Si on devait ajouter une autre anecdote, en cette journée d’interview, il est allé faire du ski nautique à Chungpyung à 6h du matin. L’interview était à 14h.
« Je suis toujours bon dans tout ce que je fais avec un sens des responsabilités, » dit-il après une journée énergique.
Libre mais respectable, Lee Hongki déclare : « Je m’aime. »
C’était une phrase forte qui a aidé immédiatement à comprendre Lee Hongki.

 

Q. Qu’est-ce ça fait d’entendre qu’on est un ancien de 9 ans quand on a 26 ans ?

Lee Hongki : Arf, je ne veux pas l’entendre. Je me sens vieux (rires). Le temps passe trop vite. Ca se ressent peut-être comme ça car FTISLAND est passé par de nombreux évènements. Ce n’est pas comme si nous avions eu des problèmes importants mais le temps passait pendant que l’on s’occupait de problèmes internes comme la musique. On a tenu un nombre incalculable de concerts aussi.

Q. Ce n’est pas amusant de faire de la musique ensemble ?

Lee Hongki : Bien sûr ça l’est. Parfois c’est ennuyant car on a quelques problèmes pendant qu’on s’entraîne et qu’on réarrange la musique ensemble pour les concerts. Mais c’est amusant (rires). Je pense qu’on a nos moments. Dans les premiers jours, on est perdu et on le fait juste pour le fun. Mais après quelques temps, nous arrivons à apprendre un peu et à se disputer. Et au bout d’un moment, on travaille très bien tous ensemble. Puis on arrive à un autre niveau, et on se dispute encore (rires).

Q. Donc ça se répète à chaque niveau ?

Lee Hongki : On continue de se battre, se réconcilier et revenir à la normal. Se battre, se réconcilier et revenir à la normal. Ce dont un groupe a définitivement besoin, c’est de ‘temps’. Je pense que le temps passé à travailler ensemble est important.

Q. Est-ce que tu veux faire un solo ?

Lee Hongki : Pas vraiment.

Q. Vraiment ?

Lee Hongki : Les gens sont toujours surpris de ma réponse. Je vais bientôt sortir un album solo mais j’ai dû beaucoup réfléchir à ça. J’ai même dit aux membres: « Ils m’ont dit de préparer un album solo. Comment je suis supposé chanter tout seul ? » Devrais-je être complètement différent de ce que fait le groupe et faire des performances de ballades ou essayer un nouveau genre comme la pop au synthé ? Je considère mes options. J’écris de nombreuses chansons. C’est difficile.

Q. Est-ce qu’il y a une date de sortie de prévue ?

Lee Hongki : Cette année. Je pense que ça sortira à la fin de l’année. L’album sortira en Corée et au Japon. Je prévois de faire 3 ou 4 mêmes chansons pour les deux albums et le reste sera des chansons différentes. Donc je dois écrire au moins 18 chansons. Certaines sont faites rapidement et d’autres prennent plusieurs jours. J’ai un groupe d’amis qui travaillent avec moi comme un label. Je leur parle des corrections nécessaires quand je suis à l’étranger.

Q. Vous avez sorti la chanson ‘PUPPY’ au Japon et en Corée.

Lee Hongki : J’avais prévu initialement de sortir ‘PUPPY’ en tant que chanson titre de mon album solo mais finalement c’est devenu une chanson pour FTISLAND car les membres l’ont beaucoup aimé. Le son est vraiment génial. C’est une chanson super funky avec beaucoup de cuivres. Le funk est tendance en ce moment.

Q. J’ai entendu que tu as écrit ‘PUPPY’ après l’avoir fredonné dans l’avion ?

Lee Hongki : « Won’t you rock with me, say bow wow wow. » Je l’ai écrite en fredonannt cette partie. Il y a nombreuses chansons que j’ai écrites de cette manière. J’ai écrit ‘LIGHT’ de notre 5ème album coréen ‘I WILL’ car j’ai pensé soudainement aux paroles pendant que je buvais avec mon mentor. J’ai couru immédiatement au studio et j’ai écrit la mélodie. C’est un peu différent pour ‘On My Way’, mais je l’ai écrite pour les membres car à ce moment on ne s’entendait pas très bien. Je voulais leur dire que même si on se dispute, continuons de suivre le même chemin. C’est comme pour dire que peu importe combien de fois vous tombez et peu importe la destination que vous prenez, notre destination est la même.

Q. Dans le programme de téléréalité de cette année SBS MTV ‘COMING OUT ! FTISLAND’, tu as dit « L’année dernière était très difficile. Je me suis demandé si je voulais continuer dans le groupe. »

Lee Hongki : C’est génial maintenant. On a résolu tous nos problèmes. En général on se réconcilie vite, mais ça a duré un moment la dernière fois. On a eu quelques tensions qui se sont construites peu à peu en vivant séparément. Je ne pouvais pas gérer tout le monde en les apercevant vite fait. Alors je leur ai dit directement. On s’est réconcilié pendant l’émission. On a fait un programme +19 pour nous montrer à 100%. C’est pour ça que Minhwan est devenu soûl et est devenu fou à ce moment (rires).  En train de chanter et tout. Ce n’était pas joué, c’était la réalité.

Q. Tu sembles être le type de personne qui est apprécié par ses aînés. Mais excepté pour Jonghun, les autres membres sont plus jeunes que toi.

Lee Hongki : Je m’entends bien avec Jaejin. On se comprend bien. Musicalement, on est en totale opposition mais c’est avec lui que je parle le plus de musique. Jaejin m’appellerait en disant qu’il a fini une mélodie mais qu’il ne sait pas comment faire pour l’arranger. Quand il joue quelques notes sur le piano et qu’il m’envoie l’enregistrement, je me réveille au milieu de la nuit pour la rejouer à la guitare et lui envoyer. D’ailleurs une chanson que l’on a fini de cette manière sera incluse dans notre prochain single japonais. Juste hier, Jaejin est venu à mon studio. Quand je lui ai demandé « Pourquoi tu laisses ton studio pour venir ici ? » Jaejin a répondu « Je ne veux pas travailler tout seul dans une pièce noire. » (Rires). Il a dit que c’était plus amusant et inspirant de travailler entre musiciens.

Q. De quelle façon vos styles de musique sont-ils différents ?

Lee Hongki : J’écris en général des chansons de style moderne alors que Jaejin fait des plus profondes. Jaejin aime vraiment le rock anglais et le rock en style mineur. Depuis le début, quand on a décidé qui pourrait jouer du piano, qui pourrait jouer de la guitare et qui pourrait jouer de la basse, le code standard de Jaejin était en mineur. Juste hier, il a joué en mineur dans mon studio (rires). Jonghun est plus dans le style majeur. Il écrit vite des chansons de manière très colorée. J’aime quand on joue de la musique dynamique avec différentes couleurs. Je pense que c’est notre avantage.

Q. Y a-t-il un style de musique que tu veux faire plus en particulier ?

Lee Hongki : Être dans un groupe, ça m’a habitué au son d’un groupe. J’ai toujours pensé que la musique devait avoir de réels instruments. Mais les gars avec qui je travaille font de la musique électronique. D’avoir travaillé avec eux, j’ai réalisé que l’on peut faire de la musique sans instruments. Donc j’essaie de faire un mixe des deux. Je suis vraiment à fond sur la pop au synthé en ce moment. Mais même avec tout ça,  je suis plutôt sûr que mon album solo en Corée sera 100% triste (rires).

Q. On a seulement parlé de musique jusqu’à maintenant mais tu as l’air très talentueux.

Lee Hongki : Non~ Ne suis-je pas bon ? Ahah. Quand mes amis sont bourrés, ils disent ça parfois. « Je pense que tu es vraiment ennuyant. » « Pourquoi ? » « Tu te fais de l’argent en faisant tout ce que tu veux et ce que tu aimes. » Mais qu’est-ce que je suis supposé faire ? C’est la seule chose pour laquelle je suis bon (rires). J’essaie de faire tout ce que je peux alors je n’aime pas que les autres personnes s’incluent dans mes affaires. Même si j’agis par moi-même, je ne franchis aucunes lignes. L’agence comprend ça. C’est sympa d’avoir plus de contrôle (pour moi-même) à l’agence maintenant. L’agence doit s’occuper de beaucoup de personnes. Alors ils ne peuvent plus se permettre de faire n’importe quoi avec nous. J’aime vraiment ça. Ahah. Dans mon cas, je demande occasionnellement au CEO Han Seungho de l’argent de poche. On dépend l’un de l’autre comme des amis. Le CEO me dit toujours qu’il me comprend. Hm, vraiment ? (rires)

Q. Tu fais de la comédie également. Tu fais une pause cette année ?

Lee Hongki : Oui j’ai dit que je faisais une pause cette année. On m’a offert une bonne proposition en début d’année mais je ne l’ai pas fait car ça se chevauchait avec notre tournée. L’année dernière et l’année d’avant étaient trop occupées. Je n’ai eu que des rôles difficiles…

Q. Qu’est-ce qui était si difficile ?

Lee Hongki : Je pense que c’était plus dur que je ne l’avais imaginé de vivre dans une ferme pendant 6 mois.

Q. Ah, SBS ‘MODERN FARMER’ !

Lee Hongki : Ah, c’était censé être un succès (rires). On a trop souffert. Quand les vrais animaux comme les cerfs se sont montrés…et que le lieu de tournage était super chaud la journée et super froid la nuit. J’ai cru que j’allais mourir. On a toujours une conversation de groupe sur Kakaotalk avec les membres de l’équipe de ‘Modern Farmer’. On s’entend tous vraiment bien car tout le monde sauf Lee Honey aime boire. Le Directeur Oh Jinseok aime vraiment boire. Il était vraiment viril donc très fiable. Honey est végétarienne. Alors elle n’aime pas boire et ne mange que des plantes. Si je mangeais du porc sauté, elle mangeait des champignons à la casserole. « Encore des champignons à la casserole » « *imitant Lee Honey* Bien sûr~~ » ahah

Q. Je voulais te demander depuis longtemps. Est-ce que c’est toi qui choisis la couleur de tes cheveux ?

Lee Hongki : Bien sûr ! Personne n’y touche. Il n’y a pas de couleurs que je n’ai pas essayés. Rose, Menthe, doré… mais ce vert est un peu embarrassant pour sortir dehors (rires). Ca rend bien sur les photos mais pour le reste du temps, je finis par marcher avec la tête baissée si je ne porte pas de chapeau. Je m’en fichais quand j’avais les cheveux roses ! J’ai fait faire la couleur à mes potes de studio en rose et rouge. Alors tout le monde nous regarde tous les trois quand on sort manger. On est comme des lumières dans la rue (rires).

Q. Je pense que tu es capable de faire ton propre style comme tu te connais bien.

Lee Hongki : Je m’aime.

Q. Comment voudrais-tu te souvenir du Lee Hongki de 20 ans ?

Lee Hongki : Plutôt que celui de 20 ans, je suis impatient de voir celui de 30. Tout est à propos des 30 ans pour un homme. Les 20 ans c’est le processus de préparation pour les 30. Et puisque je ne vis pas pour montrer à tout le monde mais pour profiter de ma vie pleinement, je n’ai pas de regrets. Je ne veux pas une vie trop colorée. Mais je veux vivre mes 30 ans avec mon style.

Q. Ce sera donc l’apogée de ta vie ?

Lee Hongki : Ce sera plus vers 40-50 ans. Je serai une légende quand j’aurai 50 ans ! Dans le groupe comme en tant que Lee Hongki.

Crédits: TenAsia
| anglais via DJ. Pri @Tumblr.com ; Twitter @ChocopieK 
|
 français via Marine Bee @ ftislandfrance.fr

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.