Interviews,  Traductions

[Traduction] « Lee Hongki – L’histoire derrière le choix des costumes d’Halloween » – par Excite Music Japan

 

Interview de Lee Hongki (FTISLAND) pour la sortie de son premier album solo au Japon AM302 par Excite Music Japan (Partie 2 sur 2)

Retrouvez la partie 1 avec de nombreuses questions et réponses pour la promo du premier album solo de Hongki ! 

— Lee Hongki (FTISLAND) nous partage des anecdotes mémorables de la tournée japonaise “Autumn Tour 2015 -Where’s my PUPPY?-”

Hongki : Pour la tournée cette fois, on a pu visité de nombreux endroits du Japon alors c’était vraiment bien. Tout est devenu petit à petit une expérience qui nous a donné de la force. Des fans d’autres régions nous attendaient et j’étais vraiment reconnaissant. Quand on se rend dans des villes où l’on va souvent, tout le monde se souvient bien des paroles des anciennes comme des nouvelles chansons. Mais quand on va dans une ville que l’on n’a pas visité depuis longtemps, ou même une que l’on visite pour la première fois, le public n’a pas l’air de bien se souvenir des chansons ou des paroles. C’est différent pour chaque ville que l’on visite donc c’est vraiment intéressant. J’étais comme ça.. “Yeah… (les paroles d’une chanson).. Ah vous ne les connaissez pas”, je leur disais directement comme ça. (rires) “Je suis désolé, on reviendra l’année prochaine ! Comme ça on pourra chanter avec plus de confiance tous ensemble !”. Dans les villes où l’on va beaucoup, c’est plutôt comme “Bien, vous connaissez cette chanson”, mais sinon le sentiment est plus “Tout le monde, écoutez bien la chanson”, quelque chose comme ça. La façon dont le public répond est différente selon chaque ville et je trouve ça marrant.

— Il y a une anecdote à propos des costumes d’Halloween des membres pour la dernière date de la tournée au Nippon Budokan. 

Hongki : Pour cette performance, Funi (Jonghun) a du louer tous les costumes dans une boutique spécialisée. C’est pour ça qu’il avait un bon costume plein de détails. Mais moi je ne voulais pas le faire, “C’est impossible d’enfiler un costume d’animation pour moi !”. Le matin je devais faire les effets de son pour l’ambiance d’halloween après la chanson Primavera. Je faisais une autre chanson jusqu’à ce matin là et je me suis souvenue que je devais faire les effets. Une fois arrivé au Japon j’ai demandé à notre équipe de préparer ce qu’il fallait. Puisque les effets de sons devaient avoir une ambiance d’horreur, alors bien sûr ça ne l’aurait pas fait si le public ne ressentait pas de la peur, non ? Et puis les membres ont choisis des costumes mignons, alors si moi aussi je mettais quelque chose comme de Transformer, ça ne serait pas bizarre ? (rires) Alors c’est pour ça que j’ai pensé “Ah je vais juste choisir un costume de Zombie”. C’est comme ça que j’ai fini en zombie. Wah… J’étais vraiment fatigué ce soir là, je crois que je me suis même évanoui après, je ne me rappelle vraiment de rien après ça. (rires)

Crédits :
Source : Excite Music Japan
Anglais par Lu / lakkimi
Français par Marine Bee @ ftislandfrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.